Didier Locicero /// Toucas

Didier Locicero nous raconte :
« Un soir d’octobre 2010, Toucas au téléphone :  » Ouuuais viens, tu vas voir, c’est bien, c’est pas loin, c’est à Thorigny-sur-Marne, on va se marrer ! »
Le temps de glisser un kit de survie (crayons, aquarelles, peinture et un bloc ou deux) dans le sac, me voilà parti sur les routes aléatoires du 77. Dommage, j’avais oublié le GPS et il m’a fallu au moins une heure pour me repérer après avoir tourné à peu près trois fois dans les mêmes rues. Bref, arrivé dans une zone artisanale au fin fond de je-ne-sais-plus-quoi, je me retrouve dans une sorte d’immense atelier où se déroule ce qu’on pourrait qualifier de sacrée fête musicale sacrément arrosée. Et là, tout en cheveux, accroché à un accordéon diabolique qui swingue à mort dans les virages, l’ami Toucas laisse s’échapper de ses doigts magiques une divine musique inspirée des rythmes jazzo-afro-cubains. C’est le trio Caribean, avec le génial Laurent David à la basse et le non moins subtil Alain Richard aux percussions. »

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s