Didier Locicero /// Richard Galliano interprète Nino Rota au Festival Ferté Jazz 2014 (4/4)

Didier Locicero a été invité à venir dessiner lors du festival Ferté Jazz, qui a eu lieu du 6 au 8 juin à la Ferté-sous-Jouarre (77) :
« Rien à dire. Juste écouter. Le léger gonflement des soufflets qui prennent le vent. Embarquer pour les faubourgs de Rome, les virées imbibées entre les eaux de la Fontana di Trevi et les ruines de la Via Appia. Fellini nous rejoint dans la nuit. Et Rota est magnifié par le doigté de Galliano. Une clarinette sautillante comme une tarentelle de Mauro Negri plus loin, des cordes lancinantes de Sylvain Le Provost pour se lamenter du départ de sa dernière conquête, le son enivrant des peaux et cymbales de Mattia Barberi pour oublier son dernier amour et la trompette endiablée de Nicolas Folmer qui noie les copains quand on se répand dans le souvenir de ses amours enfuies. »

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s