Robin Jolly – Nicolas Barberon /// Sukoï Fever

Mercredi 3 janvier 2018.

21h. Arrivée au Silencio.
Ce club parisien du 2ème arrondissement à l’univers onirique conçu par David Lynch aime cultiver sa part de mystère. Et il porte bien son nom.
C’est à peine si on entend la voix du type à l’entrée qui nous demande nos noms. Puis on descend 3 étages d’un escalier, moquette noire et photos conceptuelles aux murs, dans un calme vaporeux.
On s’attendait à voir un nain danser ou une femme caresser une bûche, mais arrivés en bas c’est Patrice Mancino qui nous accueille.

Pour fêter les dix ans de son label Quixotemusic, il a décidé de bousculer le public de ce lieu très huppé au son de Sukoï Fever, du power rock’n’roll venu tout droit d’Orléans.
En attendant, on boit ses paroles (toujours plus abordables que le mojito local à 15 balles) sur l’histoire de son petit label, les difficultés d’être indépendant, de s’adapter aux modèles économiques d’aujourd’hui, et surtout comment il arrive à gérer ça tout seul grâce à la passion, ce « sale virus » comme il dit, qu’il a en lui depuis toujours.
La discussion se termine, et la lumière s’éteint. C’est vrai qu’on n’est pas venu ici pour tailler le bout de gras.

Sukoï Fever monte sur scène et, tout à coup, le Silencio devient beaucoup plus bruyant.

Du rock intense pour un show réjouissant qui doit tout de même beaucoup à la présence scénique du chanteur, danseur professionnel qui régale de son jeu théâtral et dandyesque « so british » – jusque dans les morceaux qu’il lance dans la langue de Shakespeare.
Bien que le groupe dit jouer ensemble « depuis le siècle dernier », le feu qui les anime reste intact. Et le concert qui devait durer 45 minutes finit après un peu plus d’une heure.
Peut-être est-ce à cause du lieu, ou parce qu’on lui a dit 20 fois qu’il était « très gentil », mais le public reste assez sage face à cette démonstration d’énergie…

Dommage, car Sukoï Fever méritait que ce soit un peu plus la fièvre.

– Texte : Robin Jolly – Croquis : Nicolas Barberon –

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s