Nicolas Barberon /// Mayson – General Elektriks

General Elektriks… Depuis le temps que j’entends parler de ce groupe étiqueté « electropop » par certaines chaînes de magasins ! Electropop… Difficile pourtant de réduire à un seul style la musique de ce groupe fondé par Hervé Salters en 2009, tant leurs 5 albums regorgent de morceaux mélangeant de façon foutraque soul, rock, funk et rock.

Après deux soirs de suite à faire salle comble à la Cigale (Paris 18e), Hervé et ses quatre fidèles musiciens (Jessie Chaton, Toma Milteau, Touski et Eric Starczan) venaient défendre leur dernier album « Carry no Ghosts » à Cergy-Pontoise, au Visages du Monde.

Pour débuter la soirée, le groupe Mayson, duo formé de Max Muller et Julien Henri, avait la lourde tâche d’accueillir les premiers spectateurs à grand renfort de morceaux furieusement electro, entre headbanging et dancefloor, tirés de leur album fraîchement sorti : « Live fast, Live one ». Des titres efficaces et une bonne humeur communicative !

Une fois la salle remplie, place à nos 5 hommes tous de blanc vêtus. J’allais enfin découvrir en live cette tornade scénique : sur la gauche, un bassiste à la coupe très seventies qui semble jouer dans son monde ; au centre, le leader bondissant sur ses claviers ; à droite, un guitariste électrique et électrisé ; et à l’arrière, deux musiciens qui se partagent une batterie quand l’un ne tapote pas sur son vibraphone ou l’autre sur un MPC. Bref, un spectacle aussi bien visuel que sonore, et inspirant pour le croqueur que je suis !

On était prévenus dès le début, les morceaux de ce soir seraient essentiellement tirés du dernier album : « Amour Uber Alles », « Different Blue », « Au tir à la carabine », « Whisper to me »… même si le groupe a le devoir de jouer ses « classiques » : « Raid the radio », « The Sparks », « Tu m’intrigues »… pour la joie du public, venu parfois en famille. Je ne suis pas étonné de voir aussi bien des petites filles que des adultes se déchaîner sur le dancefloor avec le sourire, car General Elektriks nous propose une performance festive avec des morceaux exigeants, originaux, mais qui transpirent le groove et la bonne humeur. Vous ressortez de là rincés, mais heureux !

– Texte et croquis : Nicolas Barberon

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s