Nicolas Barberon /// The Breeders

Paris – LE Trianon – 21 novembre 2018

DISCO DOOM
3 gars, 1 fille

En à peine une petite heure, ce groupe suisse de Zurich, formé dans les années 1990, et qui assurent pour plusieurs dates européennes la première partie des Breeders, nous plonge dans un paysage sonore rock noise avec ce qu’il faut de guitares saturées et d’ambiances « bruitistes » sombres…

Petit à petit, la belle salle du Trianon se remplit d’une grande majorité de cinquantenaires…

 

THE BREEDERS
1 gars, 3 filles (parité parfaite pour cette soirée).

Court et intense, sombre et lumineux, fragile et électrique…
Que dire de plus de ce concert des Breeders, groupe créé en 1988 ?

Les sœurs jumelles Deal (Kim et Kelley) sont plus rayonnantes que jamais. Les madones du rock alternatif américain, la cinquantaine bien passé, affichent de larges sourires à faire frémir une mine de crayon et enchaînent, de leurs voix toujours aussi envoûtantes, 30 ans de morceaux d’une discographie sans faute : le tubesque « Cannonball« , l’éternel « No Aloha« , l’entêtant « Saints« , le pixiesien « Gigantic« … en n’oubliant pas s’insuffler quelques titres tirés de leur dernier album : « Wait in the car », « All nerves », « Metagoth »… qui ont déjà un goût de classiques.

Le trapu et effacé Jim MacPherson aux fûts et l’imperturbable Josephine Wiggs à la basse – avec pour seule expression faciale le ruminement d’un chewing-gum – assurent la rythmique impeccablement.

Seul bémol à cette soirée touchée par la grâce : quelques petits problèmes techniques entre deux morceaux qui nous font malheureusement redescendre de notre shoot de rock sensuel et sensible…

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Nicolas Barberon /// The Breeders

  1. Pascal WINCKLER dit :

    J’y étais.
    Effectivement, une magnifique soirée que j’attendais depuis plusieurs mois.
    J, ai découvert Disco Doom qui annonçait parfaitement The Breeders.
    Dès que ces derniers ont investi la scène ce fut l’émerveillement ;la Dame sait mettre l’ambiance !
    Un sans faute, et puis les p’tits problèmes techniques……. Ça fait un peu parti de truc.
    Bravo pour votre article et bravo pour les aquarelles.
    Pascal.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s