Radio Elvis au Trianon

Trianon (Paris 18) – 4 Avril 2019.

Radio Elvis : musique entraînante et parfois déconcertante, du vrai bon rock français, paroles cryptiques et poétiques (quoi que plus accessibles sur le second album).

Radio Elvis, ça fait un peu groupe de rock à lunettes. C’est pas très juste pour le batteur, qui n’en porte pas. Mais il avait mis une chemise cravate trop courte.

Bref, Radio Elvis (que mes pouces contrariants veulent toujours renommer Rafiot Elvis) c’est The IT Crowd de la scène française.

D’ailleurs, là, le trio s’était adjoint un clavier : eh ben paf ! un binoclard. À se demander s’ils ne l’ont pas casté là-dessus. Si ça se trouve c’était des fausses, ça se fait beaucoup. Ça donne un charme.

Pour en revenir au concert, eh bien j’étais dessous. Le charme, je veux dire. Sous le charme quoi. Les morceaux s’enchaînent naturellement, les transitions parlées sont parfois maladroites (c’est pas très écrit… je me dis que ça mériterait de coacher les artistes pour qu’ils sachent quoi dire entre deux chansons, on devrait monter ce genre de service : “toptransition” vous aide à dialoguer avec la foule…).

Le tubesque Les Moissons tombe au milieu du concert. Enfin je crois que c’est le titre. Pour moi c’est le titre qui fait “olaolaola RapTap ralentis un peuuuu”.

Comme je suis un peu handicapé de la musique, je vais avoir du mal à donner une analyse fine de la performance, mais en tout cas, il y a de la joie, sur scène et dans la salle. Le Trianon était plein mais pas blindé, ce qui est mieux, enfin en tout cas pour moi qui dessine et m’évite d’être bousculé.

Les jeux de lumière sont vraiment beaux, mais j’y vois pas grand chose alors mes croquis sont tout gribouillés… derrière la scène les initiales du groupe, luisant de milles feux, surplombaient le batteur surplombant lui même le reste du groupe.

D’ailleurs, quant à cette scénographie, je me dois d’être sévère.
Car c’est là le seul reproche que l’on puisse faire à ce concert, je vais pointer sans détour un vrai problème dont je sais qu’il a gêné beaucoup de gens dans le public.

En général, on ne dit pas ces choses aux artistes, qui sont des gens sensibles et parfois susceptibles. Mais comment progresser si personne ne vous dit rien ?
Alors voilà, je me dévoue, au risque de me mettre à dos ce trio que j’adore. Mais peut être qu’au contraire, loin de m’en tenir rigueur, ils en tireront la leçon et lors d’une prochaine victoire de la musique ou d’un Emmy Award-World Music, le trophée à la main, ils glisseront un  merci nominatif que je recevrai d’un air gêné, ce n’est rien, voyons, tout le monde en aurait fait autant a ma place…

Ou pas.

Enfin voilà. Tout aurait été parfait si… (je vais être cruel et je m’en excuse par avance)… si le sigle R/E avait été correctement interlettré. On a sûrement essayé de trouver des justifications (c’est le cas de le dire… clin d’œil graphiste ‘wink wink’)… certains diront que c’était pour qu’on voit mieux le batteur… fariboles ! il suffisait de mettre les lettres plus haut…
Cet espacement déséquilibré n’a pas été  loin de me gâcher le moment et j’ai vu plusieurs personne qui ont pleuré, l’œil probablement fatigué par la chose.
Seule ma force de volonté m’a permis de nier cette aberration graphique, l’effaçant telle une comic sans ms sur la devanture du coiffeur « Tif à L’Hair ».
Mais enfin… Radio Elvis reprenez vous !

Ola ola ola !
(Rap Tap)
Resserrez un peuuuu.

Sans compter que cet interlettrage plus qu’approximatif envoie de façon subliminale le mauvais message. Là, le R parfaitement détaché du /E suggère un probable split du trio, Radio allant faire son album solo, tandis que Slash et Elvis restent condamnés à reprendre les morceaux du groupe dans des festivals d’écoles de commerce. Vous imaginez ?

Voilà. Je sais qu’en pointant la chose cliniquement, je ne vais pas me faire que des amis, mais mon intégrité est à ce prix. Puisse Radio Elvis se remettre de cette critique que j’espère constructive même si rude.

Sinon, c’était formidable.
Merci les gars.

– Texte et croquis : Wandrille

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s