Soirée Tête de l’Artiste au Supersonic

Pour célébrer ses 2 ans de promotion d’artistes de la scène musicale française, Yann Landry, créateur de l’agence La Tête de l’Artiste, a organisé jeudi dernier une soirée aux tonalités orange et rose du Supersonic. Ouverte dès 18h30, la salle ne tarde pas à se remplir et à ressembler autour de cet événement musical plusieurs artistes en herbe et d’autres déjà confirmés comme Sanseverino.
Au programme, trois groupes du catalogue de l’agence : le quintet toulousain DBK Project, les frérots de Captain Obvious et, cerise sur le gâteau, le trio Toybloïd.
Une soirée 100% made in France.

DBK PROJECT

La soirée démarre avec un spoken word de Mélanie Briand qui, soudain, réveille l’attention du public. Entre conte et musique, DBK Project enchante le public avec une prestation peu commune qui mêle ces deux arts.
La narration, influencée par le roman de science-fiction, est accompagnée et rythmée par la musique.
Côté musique justement, plusieurs styles se mélangent : de la folk à la pop jusqu’à des bribes d’électro, explorées grâce à la richesse de leur matos : percussions, synthétiseur Moog (Mila Milpop), claviers (Ausias Gamisans), guitare (Clément Foisseau) et batterie (Romain Sampons).
Pour les découvrir et écouter leur histoire, jetez-vous sur leur premier concept-album 480, encore tout frais (sorti le 6 juin dernier).

CAPTAIN OBVIOUS

Une cure de jouvence et de frénésie envahit la scène avec les frères Angus et Joseph de Captain Obvious.
Le jeune duo a déjà ses fans parmi le public qui n’hésitent pas à reprendre le chanteur en chœur. L’intensité de la batterie s’impose sur la scène offrant un spectacle punk-rock à la Royal Blood.

TOYBLOÏD

Lou, Madeleine et Greg, on les connait déjà sur Croque and Roll Live ! Ce sont Toybloïd, ce trio que la qualité et la puissance en live devance et qui ne déçoit jamais. Tout à coup, l’espace dans la salle semble se rétrécir, l’affluence augmente et le public, pris d’excitation, se concentre devant la scène.
Ce punk tenace au féminin (ou presque) n’est pas méconnu de la scène musicale française et les trois parisiens régalent les spectateurs avec, entre autres, les tubes If you dare et Off the post.
Il n’y a pas à en rajouter puisque tout a déjà été dit sur ce trio « supersonique » !
Le spectacle se conclut avec une bonne nouvelle pour les fans : une nouveauté Toybloïd est à venir début 2020, donc tenez-vous prêts…

 

– Texte : Federica Giuliano /// Croquis : Nicolas Barberon

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s