Will Barber /// Steve ‘n’ Seagulls

Quoi de mieux qu’un concert le dimanche soir à Vauréal pour nous faire oublier une fin de week-end sous une pluie d’automne ?
C’est ce que nous proposait le Forum en invitant, pour leur seule date en France, le groupe finlandais Steve ‘n’ Saugulls, et leurs célèbres reprises de classiques rock connues à travers le monde grâce à leurs vidéos virales sur la toile.

WILL BARBER
Avant que débarque notre bande de joyeux lurons d’Helsinki, la première partie est assurée par un artiste originaire de Narbonne. Les fervents accrocs à la chaîne télé de Bouygues se rappellent peut-être de Will Barber pour être passé par l’émission populaire, The Voice. Avec son style « atypique » et sa guitare Weissenborn, il allait se faire connaître d’un large public. Depuis il enchaîne les grandes salles de 15000 personnes mais ne boude pas son plaisir en venant défendre son album Alone, sur des plus petites scènes.
Seul à la barre, ce jeune homme à la longue barbe et à la voix chaude nous livre un set entre blues et country, dans une ambiance feutrée avec, entre autre, deux reprises : Pink Floyd, Another brick in the Wall et Depeche Mode, Personal Jesus. On se laisse bercer, on voyage, et on oublie complètement la semaine de travail qui nous attend.

STEVE ‘N’ SEAGULLS
Changement de groupe, changement de tempo, même si on reste dans un style country. Le groupe s’installe et le public découvre cinq musiciens, dont trois beaux bébés. L’un, multi-instrumentiste, a d’ailleurs quelque chose d’un François Hadji Lazaro jeune.
Ces Finlandais ont acquis leur notoriété en 2014 avec la publication de vidéos sur Youtube, dans un style bluegrass, notamment une reprise de Thunderstruck d’AC/DC qui a dépassé les 50 millions de vues.
La formule fonctionne à merveille. Ils enchaînent, dans une ambiance bon enfant, 18 morceaux, piochant allègrement dans un répertoire hard-rock et heavy metal. Tout y passe sous la moulinette banjo/mandoline/guitare/accordéon/contrebasse/flûte traversière… : Gun’s and Roses, Pearl Jam, Led Zeppelin, Metallica, Iron Maiden, ZZ Top, AC/DC, et même Trust, chanté en français ! Le public, familial, semble ravi par cette soirée très festive. Le coup de « grass », vient avec Born to be Wild de Steppenwolf, avant que nos mangeurs de rennes se prêtent volontiers aux séances de photos et dédicaces dans le public.

Quoi de mieux qu’un concert le dimanche soir…

– Texte et croquis : Nicolas Barberon

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s