Nicolas Barberon /// Pixies

Mercredi 23 novembre, où était l’esprit du rock alternatif ? Au Zénith, pour le concert d’un des groupes les plus cultes en la matière : j’ai nommé PIXIES !
En véritables pros, Black Francis et sa clique ont déroulé tube sur tube pour une setlist généreuse – quoiqu’un peu expédiée – dans laquelle on a pu retrouver tous les fondamentaux : Gouge Away, Mr. Grives, Monkey Gone to Heaven, Here Comes Your Man, Dig for fire… et, étonnamment dès l’ouverture, le classique interplanétaire Where Is My Mind ?
Au crayon gras, parfois aquarellé, ou au feutre, Nicolas Barberon était là pour saisir l’énergie de l’instant malgré la froideur des lieux et un jeu de scène disons… minimaliste.
Deux heures de concert qui sont passées comme une lettre à la poste, sans chichi, ni bonjour ni au revoir, ni même un petit « ça va Paris ? » en Français dans le texte. Mais la puissance du répertoire des lutins du Massachussetts leur a tout de même permis d’électriser la salle impersonnelle du Zénith, ce qui est déjà un exploit en soi.
Les aficionados du groupe auront été comblés. Les autres se seront peut-être un peu ennuyés…

– Robin Jolly –

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Nicolas Barberon – Olivier Martin /// Jesus Volt – Simo

Lundi 14 novembre, Nicolas Barberon et Olivier Martin étaient là pour immortaliser une soirée placée sous le signe du rock dans la mythique salle parisienne du New Morning.

En première partie, les briscards de Jesus Volt ont su conquérir le cœur des amoureux du rock avec leur judicieux mélange de Funk, Soul, Hard et Blues : comme un medley de ce qui s’est fait de mieux dans les 70’s. Mention spéciale au bassiste à la barbe fournie et à l’attitude nonchalante dignes de Dusty Hill de ZZ Top (dont ils ont fait la première partie !)

Puis le Power Trio originaire de Nashville est entré. Rien qu’un batteur, un bassiste et un gratteux incroyable pour un set de morceaux lancinants et hypnotiques et un voyage dans le temps, destination l’âge d’or du psychédélisme ! Convoquant ses maîtres – Hendrix, bien sûr, mais aussi Cream, Jeff Beck ou Santana… – et usant de toute la panoplie consacrée d’effets Wah-Wah, Distorsion & cie, le généreux SIMO s’est baladé sur son manche dans une démonstration de solos longs (parfois trop ?) et tortueux, s’offrant, pour le final, une reprise habitée du cultissime « With A Little Help From My Friends. »-

– Robin Jolly –

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Nicolas Barberon /// Life – Slaves

Mercredi soir, pour le concert de Slaves au Trabendo (Paris), Nicolas Barberon a illuminé la salle de ses dessins et de son carnet à lampe Moleskine.
En première partie, les jeunes branleurs de LIFE ont livré une courte prestation toute en énergie avec l’attitude qui va bien.
Puis, le duo du Kent a fait son entrée. Rien qu’une guitare, quelques caisses, parfois une basse, mais des riffs de l’enfer qui font trembler le sol et les oreilles – merci les boules quiès ! Ça, il n’a pas fallu longtemps avant que le public ne devienne l’esclave du son des Slaves !

En bref, une soirée placée sous le signe du rock ultra vénère et sans fioritures dont seuls les Anglais ont le secret – et sans rappel : ça, c’est punk !

  • Robin Jolly

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Pieter Fannes /// Festival « Alles es just »

Pieter Fannes s’est vu confier carte blanche au festival « Alles es just » qui se tenait à Bruxelles du 7 au 9 octobre 2016. De ce riche programme de concerts, le croqueur belge nous livre quelques dessins énergiques de The Lover Be (feat. Dizzy Doux) et de la soirée dansante qui a suivi, avec la collection de 45 tours de Julo, le dernier propriétaire-exploitant du café Aux Trois Rois !

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Enrique Flores /// Fiestas de la Melonera

Durant une dizaine de jours se déroulait à Madrid – plus précisément dans le district d’Arganzuela – une série de concerts. Au programme : Amparo Sánchez, Random Thinking, Kumbia Boruka, Fetén Fetén, Aires de CoplaEnrique Flores a immortalisé quelques instants de ce festival.

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Pieter Fannes /// Imarhan – Sons of Kemet – De Beren Gieren

Les mercredi 25 et jeudi 26 août, Pieter Fannes est allé faire un tour au festival Feeërieën qui se tient comme tous les ans au cœur du parc de Bruxelles. Pour sa 13e édition le festival accueillait entre autres les touaregs Imarhan et leur blues du désert, les anglais Sons of Kemet et le groupe belge De Beren Gieren, que Pieter a superbement immortalisés dans son carnet.

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Johanne Ampe /// Jazz Middelheim festival

Cette année le Jazz Middelheim Festival célébrait son 35e anniversaire. L’évènement a eu lieu du 12 au 16 août, comme tous les ans dans un petit parc au sud d’Anvers, le « park den Brand ». Cette édition a connu un franc succès, puisque le festival s’est déroulé à guichets fermés !
Le trompettiste Avishai Cohen était invité en résidence : il a joué tous les soirs sur scène, accompagné d’un groupe ou d’un artiste différent.
Premier soir, première collaboration avec Ludovico Einaudi : le public était au rendez-vous !
De tous les concerts et les artistes présents, Patti Smith fut particulièrement une révélation pour notre croqueuse. Son concert fut un mélange de poésie et de musique… plutôt rock que jazz ! Le public semble aussi avoir complètement adhéré.
C’était la première fois que Johanne Ampe s’essayait aux croquis de concert, et au cours du festival, elle a pu sentir de jours en jours son œil et sa technique s’affiner.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire